jeudi 16 janvier 2020

Ce que j'ai de nocturne / d'étoilé en dedans

J'ai envie de raconter
une nouvelle histoire
envie d'inventer
une façon nouvelle d'habiter cette vie-là.
Je me sens seule, ici
dans ma ville entre les montagnes
Je me sens seule, ici
sans complices pour la vie sweet et crazy à la fois
Je me sens seule, ici
après avoir brisé méthodiquement chacun de mes repères
de mes jalons
ceux qui étaient aussi, les barreaux de cette prison dorée
dans laquelle je dépérissais.

Dans six mois, j'ai enfin terminé ce cycle d'études.
Qu'est-ce qu'on fait du reste de cette vie ?

idées comme ça :


courtiser la banalité
faire l'éloge du quotidien
tout ce que je fais aujourd'hui n'est qu'une étape à ce qui sera demain
; cette période-ci est transitoire, l'appartement avec le lit dans le salon, le négatif sur les relevés du compte en banque, la fatigue, la sensation d'être useless, le ventre vide, les doutes ;
écrire à celles que j'ai blessées autrefois ? ou peut-être pas.
j'ai envie de réparer des choses, d'en panser d'autres.
j'ai envie d'alléger le pas qui me fait traverser l'existence, parfois en sautillant et parfois avec une sensation de lourdeur infinie.



2 commentaires:

  1. "Dans six mois, j'ai enfin terminé ce cycle d'études.
    Qu'est-ce qu'on fait du reste de cette vie ?"
    Je ne sais pas. C'est le plus grand changement que j'ai vécu dans ma vie et pour le moment, je ne m'habitue pas trop, j'ai envie de recommencer des études, mais je sais que ce n'est pas une solution sur le long terme. Par-contre, je crois aussi que nous ne sommes pas une génération qui reste tout sa vie sur les mêmes rails. Je suppose que tant qu'on (se) cherche, on n'est pas perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on a tendance à prendre les chemins de traverse, c'est une grande richesse de le pouvoir, quand on y pense.
      J'aimerai bien trouver un équilibre entre se chercher et savoir où l'on est, quelque chose d'un peu plus stabilisant. Mais bon, mais bon. Je prends l'incertitude, les bouquets de mimosa, la vie comme elle vient. Je t'en souhaite autant.

      Supprimer